• 2016-10-08_chantsbatons_j-ronnet-nicolle
21 octobre 2016

Climate Chance : l’allégorie de La Poule aux oeufs d’or

Le sommet mondial des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique, appelé plus communément « Climate Chance », a eu lieu dans la métropole nantaise du lundi 26 au mercredi 28 septembre. Lancé lors de la COP21, Climate Chance a pour but d'être le point de jonction entre l'Accord de Paris et la COP22 qui aura lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre prochain. Fragil revient sur un sommet contesté malgré des initiatives locales porteuses d'espoir.

Climate Chance : l’allégorie de La Poule aux oeufs d’or

21 Oct 2016

Le sommet mondial des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique, appelé plus communément « Climate Chance », a eu lieu dans la métropole nantaise du lundi 26 au mercredi 28 septembre. Lancé lors de la COP21, Climate Chance a pour but d'être le point de jonction entre l'Accord de Paris et la COP22 qui aura lieu à Marrakech du 7 au 18 novembre prochain. Fragil revient sur un sommet contesté malgré des initiatives locales porteuses d'espoir.

Connaissez-vous l’expression « tuer la poule aux oeufs d’or » ? Selon la définition trouvée dans le dictionnaire il s’agit de « détruire une source durable de revenus en cédant à l’appât du gain immédiat ». C’est ce qu’évoque la fameuse fable de La Fontaine, La Poule aux œufs d’or dans laquelle une poule qui pond des œufs d’or est tuée par son propriétaire dans l’espoir déçu d’y trouver un trésor. Ce qui en suit pourrait en être la version moderne…

Pendant ces derniers temps, combien en a-t-on vus, Qui du soir au matin sont pauvres devenus, Pour vouloir trop tôt être riches ?La Fontaine

Rue Valmy, Nantes, le lundi 26 septembre 2016 : passage des quelques contrôles de routine à l’entrée du bâtiment pour montrer patte blanche. Je dois avouer que j’étais plutôt emballée par l’idée qu’un événement de la sorte soit organisé dans « ma » ville, me sentant particulièrement concernée par ces questions. Climate Chance… laisser une chance au climat, ça sonne plutôt bien !  « Enfin il y a du mouvement » : on cherche à bouger les choses, à créer le débat, à poser les faits sur la table pour pouvoir rebondir, agir, concrètement. Et puis en s’y penchant d’un peu plus près…la désillusion a rapidement fait surface, aussi vite que l’enthousiasme était apparu.

La politique de l’autruche

Commençons par la liste des partenaires financiers, affichés fièrement sur la page d’accueil du site web : Bouygues, Engie, Suez, GRDF et Veolia entre autres. Pas folichon tout ça, je ne vous fais pas un dessin : des multinationales qui s’investissent (et investissent) dans la lutte contre le dérèglement climatique… permettez-moi de me racler la gorge et d’avoir un doute sur la sincérité de ce mariage un point paradoxal. Était notamment présent Julien Colas, responsable du Pôle Energie-Climat des EPE « Entreprises Pour l’Environnement » dont fait partie… Vinci. Certains dénonceront alors le phénomène de greenwashing qui consiste à « se reverdir la façade » lorsque Manuel Valls parle en parallèle de débuter les travaux sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes à l’automne, et donc de détruire des hectares de zones humides ce qui inclut la biodiversité de ce paysage de bocage.
Commençons par le commencement, un programme de 80 pages couleur nous est donné à notre arrivée, programme conçu je cite « en accord avec nos principes d’éco-responsabilité » et des « encres végétales ». Dans le hall principal, des structures en bois font office de stands, hommes et femmes déambulent dans les allées en costume trois-pièces ou tailleur cintré assortis à leurs chaussures vernies. Au programme de ces trois jours : six plénières, seize forums, dix focus, soixante-quinze ateliers…

Ouroboros ou le principe du serpent qui se mort la queue

Agrandir

Climate Chance : plénière d'ouverture le lundi 26 septembre à la Cité des Congrès de Nantes
Climate Chance : plénière d'ouverture le lundi 26 septembre à la Cité des Congrès de Nantes

Franck Tomps

Agrandir

Climate chance
De nombreux intervenants et responsables politiques étaient présents pour l'occasion

Franck Tomps

La plénière d’ouverture a déjà débuté depuis plus d’une heure lorsque j’arrive mais j’ai malgré tout la chance de pouvoir écouter les propos de Dominique Deniaud et Jean Jouzel entre autres intervenants. Dominique Deniaud, président de la Confédération Paysanne 44, introduit son propos en insistant sur le fait que les conséquences de ces dérèglements ont déjà un fort impact dans le domaine agricole. Plusieurs impératifs selon lui : remettre l’agriculture en lien avec le besoin alimentaire, rétablir les échanges entre ruraux et citadins, faire des préoccupations climatiques un gisement pour l’emploi et reprendre en main la question de la qualité des produits et du bien-être animal. De plus, il insiste sur la nécessité de créer une stabilité des prix agricoles et sur l’importance de la relocalisation des marchés. C’est alors qu’il évoque LE fameux sujet : le transfert de l’aéroport. On l’attendait tous, il s’agitait comme une épée Damoclès au-dessus de leurs têtes, à eux, les responsables politiques et autres représentants des grands groupes présents pour l’occasion. Cette prise de parole était à la fois inévitable, mais tout aussi délicate à formuler sur cette scène où la diplomatie est de rigueur. Quelques rires étouffés dans la salle, un léger brouhaha s’élève dans l’amphithéâtre. Il parle alors du projet d’aéroport à Notre-Dame-des-Landes comme d’une décision du passé : comment préserver un tel projet ? Il faut maintenant « penser à l’avenir ! » L’animatrice du débat conclut alors en remerciant le président de la Confédération Paysanne 44 d’avoir « ouvert le débat » et tend le micro à l’intervenant suivant, Armand Béouindé.

« Celui qui voudrait nourrir une grenouille ne doit pas mettre les insectes sur un arbre »Armand Béouindé

Le maire de Ouagadougou fait alors référence à l’accès au financement climatique. Selon lui, celui-ci se révèle être un véritable « parcours du combattant », c’est un « mécanisme lourd et long ». Les opportunités pour l’Afrique sont nombreuses…Il prend alors l’exemple de la transformation du soleil en énergie : des solutions sont possibles mais comment y parvenir ? Il aborde la nécessité d’une sensibilisation et d’une communication dans leurs pays pour mobiliser les esprits et éduquer afin d’envisager l’avenir sous de meilleurs auspices.

C’est alors qu’intervient Jean Jouzel, climatologue français et Prix Nobel de la Paix en 2007 avec le GIEC, Groupe d’experts Intergouvernemental sur l’Évolution du Climat. Il pointe également l’importance de l’éducation pour et par les ONG, les entreprises, les syndicats, le monde de la recherche malgré les réticences qui font parfois surface. Selon lui, il faut « s’associer pour évoluer et s’adapter dans un contexte qui n’augmente pas les inégalités » déjà présentes.

Pour Laurence Tubiana, ambassadrice chargée des négociations sur le changement climatique, c’est également « en agissant ensemble qu’on aura un résultat ». Celle qui a été nommée championne du climat, fonction créée par l’Accord de Paris, veut « ouvrir le débat national », que les décisions politiques se transforment en quelque chose qui soit réel par le biais de « l’engagement de la société civile ». Elle insiste sur l’importance de la « transparence » afin de développer la vision du futur et que le débat s’ouvre dans chaque pays.

CLAP CLAP CLAP, on applaudit, on sourit pour la photo, et nous on file pour participer à une autre mobilisation qui était organisée Place Ricordeau à 14h.

Agrandir

Ouverture du sommet mondial des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique à Nantes
Ouverture du sommet mondial des acteurs non-étatiques engagés dans la lutte contre le dérèglement climatique à Nantes

Franck Tomps

Noyer le poisson

En parallèle, un « appel au sabotage » est lancé sur le blog StopClimateChance pour protester contre ce sommet qui réunit ceux qui font « bien partie du problème, (et) pas de la solution ».
Une bonne centaine de personnes se réunissent dans le calme, les véhicules des CRS sont garés non loin de là forment un dispositif impressionnant pour une mobilisation relativement mince en comparaison. Les manifestants se retrouvent encerclés de toutes parts rue Perrault en l’espace de deux temps trois mouvements, des centaines de policiers forment une nasse et enclavent plusieurs dizaines de personnes. Ils procèdent alors à des vérifications d’identité puis à des interpellations. Des poussettes aux cheveux blancs, toutes les générations sont représentées, toutes les classes sociales foulent le pavé, tous écœurés par cette répression injustifiée. Certains s’interrogent alors sur nos droits dans un pays dit démocratique : pouvons-nous encore contester des décisions, comment montrer notre indignation si la moindre manifestation nous est interdite ? « Si on ne change pas les choses maintenant, demain, vous voyez, il n’y aura plus ce contre quoi je suis adossé » me dit un manifestant, adossée contre un arbre. Les « mamies », elles, se disent angoissées pour notre avenir, à nous, les jeunes : « On est déjà dans la deuxième partie de nos vies, mais vous, vous pouvez changer les choses ! ». Ces dames, elles se sont réfugiées à la terrasse d’un café et ne comprennent pas ce que font les vingtaines de camions de CRS garés le long de l’Hôtel Dieu et l’hélicoptère de gendarmerie qui tourne au-dessus de nos têtes : « Vous vous rendez compte des moyens déployés pour le peu que nous sommes ; qui paie tout ça à votre avis ? » m’interrogent-elles d’un ton ironique, suspicieux, amer…en faisant tourner leur cuillère dans leur café noir.

Agrandir

14435273_1262418420456592_3866048633645078798_o
Les CRS forment un barrage sur la ligne de tramway

Jérémie Verchere


Jouer au chat et à la souris

Le lendemain, une mobilisation contre Manuel Valls est prévue dans le cadre de sa venue au Congrès de l’union sociale de l’habitat. Plusieurs manifestations sont alors prévues dans la journée, trois exactement, à l’appel de Nantes Révoltée et de l’intersyndicale (CGT, FO, FSU, Solidaires, Unef). La venue de Valls est considérée comme une provocation dans cette ère du 49.3, de la loi travail et de l’avis d’expulsion de la ZAD. La première manifestation était prévue au petit matin place Bouffay, pendant laquelle une marionnette à l’effigie du premier ministre est alors brûlée. S’ensuit une marche vers la place Graslin qui sera vite écourtée, les sirènes résonnent dans la ville et le cortège d’accueil des casques bleus se met en place. Dans les rues du centre-ville nantais, un cache-cache géant se profile: la foule se met à se disperser, les gendarmes se lancent à leur poursuite, les commerçants abaissent leurs rideaux de fer et regarde d’un œil inquiet ou rieur les scènes qui se jouent devant eux. Une autre mobilisation prendra alors place dans l’après-midi du mardi 27 septembre devant le Parc des Expositions de la Beaujoire.

Prendre le taureau par les cornes

Finie la triste rigolade, retour à la Cité des Congrès pour faire ressortir le positif de cet événement : les initiatives locales. Car oui, il y a des projets qui méritent d’être mis en lumière, d’être salués. Il y a ces personnes singulières qui ont fait des paroles des actes, qui ont fait surgir des solutions innovantes aux problèmes posés, qui se sont impliquées à leur petite échelle pour permettre à nos enfants et petits-enfants d’entrevoir la possibilité d’un monde meilleur. Non ce n’est pas simplement une belle phrase pour faire joli mais après tout, si on ne commence pas à notre niveau, qui le fera ? Parmi eux il y a Coline Billon, fondatrice de l’association La Tricyclerie. Le principe : collecter les déchets organiques pour les professionnels de la restauration et les entreprises en vélo-remorque, et ainsi être l’un maillon de la chaîne « zéro déchet ».

Au cœur de Nantes, il n'existe aucune solution logistique qui facilite le dernier kilomètre « la cuisine au compostage » malgré un besoin avéré.La Tricyclerie

Cette idée est partie d’un constat simple et d’une demande relativement forte : il n’est pas toujours évident de mettre en place des moyens permettant le compostage des bio-déchets, et surtout en ville. C’est alors qu’interviennent Coline et son équipe d’une vingtaine de bénévoles dont l’ambition ne cesse de grandir. Après avoir fait un appel aux dons par crowdfunding, ce sont quelques 9470€ qui ont été collectés sur un objectif de 8000€ grâce à cette campagne. Ils ont ainsi pu financer l’ouverture d’un nouveau « quartier d’activité » avec l’implication d’une dizaine de restaurants quartier Bouffay, investir dans l’achat d’un nouveau vélo-remorque électrique et développer l’espace de compostage.

Cette récolte de déchets se fait donc sans aucun impact environnemental, permet de « tisser des liens sociaux entre les quartiers » et de promouvoir une agriculture locale. Une fois récoltée, cette ressource permettant de fertiliser les sols est alors récupérée par Compost in situ. Une partie de ces déchets biodégradables seront alors transportés dans l’une des six fermes composant le collectif, tandis que l’autre partie sera réservée aux jardins et espaces verts. Maintenant salariée, Coline cherche à élargir l’association, en participant notamment à la sensibilisation des acteurs quant au gaspillage alimentaire, à la cuisine responsable, à la réduction des déchets, au tri mais aussi à la formation compost en partenariat avec d’autres associations telles que Compostri.


Depuis plusieurs semaines, le débat concernant la ZAD de Notre-Dame-des-Landes ne cesse d’être alimenté sans que la situation ne s’éclaircisse pour autant. Les politiques eux-mêmes semblent être en désaccord au sein du gouvernement à l’aube des élections, les déclarations s’enchaînent en laissant l’ombre du doute sur l’avenir de ce projet. La menace d’expulsion pèse toujours et les anti-aéroports se préparent à la lutte pour défendre ces terres d’un ensevelissement sous béton. Depuis un siècle, la France a condamné 70% de ses zones humides irremplaçables. Sur la ZAD s’est développé un modèle alternatif à celui que la société capitaliste et consumériste propose aujourd’hui, un avenir collectif et solidaire pour préserver la nature qui s’étouffe sous notre poids.

Featured Image Placeholder

Zodiac : Fincher vs. Graysmith

René Magritte, Décalcomanie, 1966, © Photothèque R. Magritte / Banque d'Images, Adagp, Paris, 2016

La folle rentrée 2016 : coups de cœur de la rédaction / Arts visuels

Souvent la tête dans les nuages mais les pieds sur terre, Aurélie est engagée. Passionnée par l'art, la culture, par beaucoup de choses en fait et surtout par les voyages et les rencontres. Avec son appareil photo autour du cou depuis ses huit ans, elle aime explorer le monde "à la recherche de l'extra dans l'ordinaire".

L'édito

Internet n’oublie jamais

Pour beaucoup d’entre nous, lorsque nous cherchons une information sur un quelconque sujet, notre premier réflexe est de questionner l’ami Google. Ce moteur de recherche qui sait pratiquement tout sur tout avec ses millions de résultats de recherche. Mais lorsque nous nous intéressons plus précisément à quelqu’un, nous fouillons surtout les réseaux sociaux pour obtenir la moindre trace numérique de la personne en question. Personne ne l’avoue, mais tout le monde le fait. On appelle cela stalker, « traquer » si vous préférez, d’ailleurs Léopold en parle vraiment bien sur Vice. Cette technique est de plus en plus utilisée par les médias pour s’informer sur des individus pour alimenter un sujet d’actualité. Récemment, le jeune Sébastien Troadec, membre de la famille assassinée à Orvault, en a été la victime. Longtemps désigné comme étant le suspect n°1 de cette affaire, à cause de ses anciens messages postés sur le web et de sa voiture disparue, il est devenu la cible d’une véritable traque numérique, voire judiciaire, laissant de nombreuses hypothèses surgir et alimenter le feuilleton judiciaire. Des individus ont même déclaré l’avoir aperçu. On apprendra finalement que Hubert Caouissin, le beau-frère de Pascal Troadec, le père de famille, aurait orchestré le 16 février 2017, peut-être avec la complicité de son ex-femme, l’horrible massacre, pour une histoire d’héritage. Avant même le tribunal judiciaire, le tribunal populaire s’était prononcé et nous amène à nous poser une question : « Que faire de nos innombrables messages disséminés sur la Toile ? ». Ces messages qui, des semaines, mois et années après leurs publications tendraient à forger notre identité actuelle. Ces messages qui, publiés dans un contexte respectif propre à chacun et à son histoire, semblent dépasser toute temporalité comme s’ils avaient été prononcés lors de leur consultation. Beaucoup moins dramatique mais plus cocasse, François Fillon est un homme politique qui est en droit de se poser cette question. Les traces numériques qu’il laisse sont des prises de position qui se retournent aujourd’hui contre lui dans l’affaire qui le tourmente.

Deux exemples, deux situations pour montrer que chaque internaute laisse des traces, des bribes de soi, par-ci, par-là. Il s’agit maintenant pour nous de nous questionner sur ce que nous souhaitons dire à la Terre entière ou ce que nous voulons garder intimement… pour éviter tout jugement pouvant nous porter atteinte demain, dans 5 ou 10 ans. N’oublions jamais qu’Internet n’oublie jamais.


Valentin Gaborieau – Mars 2017

2017
avril
04
Featured Image Placeholder

Test 3

04
la folle journée 2017 du 1 er au 5 Février à la cité des congrès de Nantes. Photo : Marc Roger Ensemble Links Compagnie Sylvain Groud.

Changement Titre

04
IMG_20161119_140003

Test1

04
GAELFAYE-080317 (15)

Test2

mars
10
Kery James HIPOPsession ©CLACK-David Gallard-78

Kery James, vainqueur par KO

10
GAELFAYE-080317 (7)

Gaël Faye, abyssal

10
Chill Bump @ Barakason de Rezé

Énergie 100% hip-hop

10
Une-lucia di lammermoor - marie pétry

"Lucia di Lammermoor" à Tours : la folie en partage

09
internet archive

Internet n'oublie jamais

03
Simpsons complot

Infaux et usages d'infaux

03
Répétitions ensemble LINKS au CCNN 02

À la Folle Journée, dansez comme vous êtes !

03
Interview de Antiom Temnikov, réalisateur du film No Comment

Le cinéma russe dans l’objectif d'Artem Temnikov

02
édito journée femme

8 mars : 100 ans de luttes féministes, finalement ce n’est pas si loin… de nous !

février
24
IMG_3362

Clément Pascaud et l'entre-deux mondes

24
cof

Le hip-hop est vivant !

24
Pumpkin & Vin'S da Cuero 1 (© Bastien Burger)

Pumpkin et Vin’S da Cuero prennent de la hauteur

24
Alix D Vaute 30x40 cm 2015

Delphine Vaute, l'illustration pas très sage

10
Affiche chronographe

Le Chronographe : la machine à rattraper le temps

10
derrièrelaporte_une

"Derrière la porte" : un récit interactif pour dénoncer les violences conjugales

10
Featured Image Placeholder

Hé Ho, du bateau !

10
DSC02600(1)

« L'Opéra de quat'sous est d'une actualité effrayante »

janvier
27
boilerroom-banniere

Un Nid branché

27
Melomaniac

Musique au cinéma : l'accord est presque parfait

27
womensmarch-nation

Rangez ce zizi que je ne saurais voir

2016
décembre
23
fcn_tifo

Pour retrouver le jeu À la nantaise !

23
Folk Journée une

Est-ce que tu Baez ?

23
Les Sales Gosses

Nantes : portraits de bars

23
Featured Image Placeholder

Un vœu pour Noël

16
alep-yassine latrache

Alep : un silence assourdissant

16
dscf2294

The Rusty Bells : rencontre sur la planète rouge

16
Tissé Métisse 2016 x Oum

Métissage en images

16
trans-2016-une

Fragil en Trans

16
motorama-11

Talitres is 15

09
DJ EMI @BKS Rezé

JP Supermanova

09
hiphop-

Hip Hop, une histoire française : enfin un livre de référence !

09
seaofminds

Sea of Minds et Bar-bars : la partie émergente

09
lesditionsalberti-sadbouftass

Saïd Bouftass : de l’esthétisme au combat sociétal

08
TisséMétisse2016

Tous métissés !

08
Bar-Bars

Festival culture Bar-bars : le live réinvestit la ville !

02
hindizahra

Hindi Zahra, terre de contrastes

02
René Magritte, La trahison des images, 1929, © Photothèque R. Magritte / Banque d'Images, Adagp, Paris, 2016

Magritte, la philosophie de l’invisible réalité

02
couv

Inrocks Festival 2016 : Incubateur de talents

02
conf-gest

Je lutte donc je suis

02
img_9464

Wax Tailor : Worldwide music

02
photographe

Photos de concert : le gavage

novembre
25
erik-lhomme

Au fond du roman, la magie – Entretien avec Erik L’Homme

25
redouanneharjane

Redouanne Harjane, poète d’une époque inepte

25
motorama_2015_by-maria-bartulis-banniere

De Nantes à Bordeaux : une ode à Talitres

25
Featured Image Placeholder

Less is (Gil)more

25
christophe

Christophe, électrolibre

18
Affiche des Utopiales déssinée par Denis Bajram

Rafik Djoumi, héraut des geeks

18
Cate Le Bon

Cate Le Bon : héroïne malgré elle

18
soy

Je suis passé chez Soy

18
yaltaclub

Artistes émergents au MaMa Festival : off the record

18
éditospaceoddity-AurélieClément

Space oddity : vers l'infini et l'au-delà

11
loupdessteppes-16

Il faut encore porter le chaos en soi pour donner naissance à une étoile dansante

11
Suuns

Suuns : rock band pointu

11
labo_logo_new

Le Labo-ratoire des plaisirs (exotiques)

11
Swans de gauche à droite : Christoph Hahn, Paul Wallfisch, Phil Puleo, Christopher Pravdica, Norman Westberg et Michael Gira

Swans : incantations et bouchons d’oreilles

11
édito-aurélieclement

La France sauvée grâce à la retraite musicale de Maître Gims ?

04
bandeau_15-ans-talitres

Premier organe auditif, le cœur - Rencontre avec Sean Bouchard

04
sonor#9-AC

Festival [Sonor] : l'humanité sur écoute

04
interviewtanguymalikbordage

Projet Loup des Steppes : l'équilibre à mi-chemin entre deux extrêmes

04
leila-slimani-librairie-decitre-a-so-ouest

Leïla Slimani, derrière le symbole

04
Ideas box

Ideas Box : à portée de livre

octobre
28
Featured Image Placeholder

Le monde barjot d'Adam Green

28
Le festival Sonor à Trempolino

[SONOR]#9 - Sauvons la création radiophonique

28
Corrina Repp NB

Corrina Repp : la condition artistique humaine

28
Librairie Echos

Echos-graphie du Proche-Orient : l’imagerie d’un monde pluriel et culturel

27
illustration-formations-pro-fragil-nantes

Avec Fête le mur, Fragil chausse les baskets

26
cof

Avec Fête le mur, Fragil chausse les baskets

21
ohn Singer Sargent (1856-1925), Ellen Terry en Lady Macbeth, 1889. Tate Britain, Londres. © Tate, London 2016

« Tout art est parfaitement inutile »

21
L'enfant et les sortileges

Ravel à la Scala de Milan : Revanche poétique de l'ordre des choses

21
René Magritte, Décalcomanie, 1966, © Photothèque R. Magritte / Banque d'Images, Adagp, Paris, 2016

La folle rentrée 2016 : coups de cœur de la rédaction / Arts visuels

21
2016-10-08_chantsbatons_j-ronnet-nicolle

Climate Chance : l'allégorie de La Poule aux oeufs d'or

14
Featured Image Placeholder

Zodiac : Fincher vs. Graysmith

14
Différentes ambiances

The Bad Plus : trois mecs simples à la recherche de la beauté

14
perturbator-scopitone 2016-1000x600

Scopitone donne sa grand-messe électronique sous les Nefs

14
La création de Julien Grosvalet La Première Vague, présentée lors du spectacle Plateau H à Onyx.

La folle rentrée 2016 : coups de cœur de la rédaction / Spectacles

14
La façade du Mékano à Rezé

Le Mékano joue sa mécanique affable by Eskat & Korsé

09
Expressions et médias : les ateliers journalistiques de Fragil à la fac

Expressions et médias : les étudiants prennent la parole

07
L'homme de théâtre Jorge Lavelli.

Événement : Jorge Lavelli retrouve Copi à l'Opéra de Rennes

07
La danseuse Elena Annovi lors de la soirée d'ouverture du festival Scopitone

Et la lumière fut : ouverture du festival Scopitone

07
cate le bon

La folle rentrée 2016 : coups de cœur de la rédaction / Musique

07
Katherine Wolkoff - Deer beds (exposition à l'Atelier)

Le huitième art attend son heure

07
mosquee-assalam

Ouvrir grand les portes

septembre
26
Fragil anime des cafés numériques jeunes à Dclic

Des goûters pour comprendre le numérique

16
conan-motoc-6-sur-6

Doom conquérant et Dark Fantasy : rencontre avec le groupe Conan

16
Traviata St Céré 2016

Rencontre : Burcu Uyar et Julien Dran jouent « Traviata » à Saint-Céré

16
Ko Ko Mo / Merwann Abboud

Un « Jours de fête » musicalement explosif

02
Larry Garner

Les Rendez-vous de l'Erdre 2016 : 30 ans les pieds dans l'eau

août
26
TShirts Fragil

Memorabilia

26
Agnostic Front Motocultor

Motocultor 2016 : le metal résonne en terre bretonne

26
ROMEO ET JULIETTE -
De William SHAKESPEARE -
Mise en scene d Eric RUF -
Choregraphie : Glyslein LEFEVER -
Le 24 11 2015 -
A la salle Richelieu de la Comedie Francaise -
Photo : Vincent PONTET

« Roméo et Juliette » à la Comédie-Française : précipice amoureux

26
Hilldale

Hilldale, retour vers le futur de l'indie-pop

12
rio-janeiro-jo-fragil

Plus vite, plus haut, plus fort

12
rio-janeiro-jo-fragil

Médias sans médaille

12
São Paulo, 17 de Maio de 2010
PoliticaA candidata Dilma Roussef do PT gravou uma entrevista com o apresentador Ratinho nos Estudios do SBT.

Derrière les JO, le Brésil implose

12
louis-arlette-rock-in-loft-francofolies

Rock in Loft en off des Francofolies de La Rochelle

05
Iggy Pop aux Escales 2016 à Saint-Nazaire

Musiques d'un monde

05
Iggy Pop Photo Patrice Molle

L'iguane en escale

05
Festival Dub Camp

Uplifting Vibrations

05
ob_176fc2_l4057

La terreur sans visage

juillet
29
Francos2015_viseuel-HORIZONTAL

Les Francofolies en mode électro swing

29
moi-daniel-blake-fragil

Ensemble

29
moi-daniel-blake-fragil

Hommage à la marge

29
une

Mon baptême Hellfest

22
Yas

Attentat de Nice : indécences et désintox

15
"Le numérique a vraiment aidé la pornographie, car ça l’a démocratisée et ça l’a rendue normale."

Le conseil aux clients, dernier rempart des sex-shops face au porno version numérique ?

15
Hellfest ban Mathilde Colas

Hellfest 2016 : coups de cœur x 3

15
Featured Image Placeholder

Partage et plaisir

15
Solidaroots

Europ'Raid : trois bourlingueurs à travers l'Europe

08
Featured Image Placeholder

Exceptionnel mois de juin

08
Les Maîtres chanteurs de Nuremberg

« Les maîtres chanteurs » à l’Opéra Bastille : « Comment donner une mesure à l’infini… »

08
Hellfest

Hellfest 2016 : douceurs obscures et accords ardents au royaume du metal

08
Jade Puiroux et Vincent Lhoste

Le numérique, espoir pour les personnes handicapées

juin
24
Pour les 30 ans de Jet FM, retour en 1986.

Jet FM : 30 ans de vol sur les ondes

24
Featured Image Placeholder

Ne pas se faire manger

24
Conscientes du retour en force du vinyle, les grandes maisons de disques décident de sortir de plus en plus de vinyles, en rééditant de grands classiques

Vinyle : l’objet d'art face au business

24
Happening anti corrida place Royale.

« Corrida : la honte ! »

23
Le jazz est-il encore possible

Le jazz est encore possible !

20
map

Nuages de mots, alternatives et antipodes…

17
falstaff

« Le monde entier est une farce »

17
Le Truck System pour une ambiance sound-system bon enfant devant Trempolino.

Histoires de Dub

17
Le retour du vinyle

Vinyle : un retour en trompe-l’oeil

10
Meis en concert à La Roche-sur-Yon lors du festival Hip OPsession 2016.

Hip Hop got talent

09
L'équipe du Nelson Times

Un nouveau média lycéen à Nantes : le Nelson Times

08
Alice au pays d'Ancenis

Alice au pays des merveilles… d’Ancenis !

03
hellfest bannière

Au Hellfest, les 10 commandements tu respecteras

02
Fatma Ben Hamad auprès d'écoliers d'Ancenis

Fatma Ben Hamad : du pastel à gratter

mai
27
Doc Gyneco

Doc Gynéco reprend les consultations

27
Photo Robin Santus

Robin Santus, l’argentique dans la peau

27
Ma vie de cannette

Ma vie de cannette

24
notre ordinateur laisse plein d’autres traces sur le web, qui sont autant de critères d’identification

Sur le web, sortez couverts !

20
photo-saint-pierre-fragil-01

Photo Saint-Pierre : la résistance argentique

13
bancgt

La CGT n'aime pas la pluie

12
Featured Image Placeholder

Édito de la semaine

avril
29
Cabaret-Olivier-Desbordes

Fête suspendue au dessus d'un gouffre

29
Entre-les-lignes-valises

« Qu’avez-vous donc mis dans votre valise ? »

21
Slogan-loi-travail-nantes-FRAGIL

Visitez Nantes, son muscadet, ses émeutes…

21
modigliani-lille-lam-fragil

Modigliani : un regard intime sur le monde

21
Nicola Beller Carbone dans le rôle de Médée.

Nicola Beller Carbone s’empare de Médée

16
ibrahim-maalouf-nantes-fragil

Ibrahim Maalouf en rouge et noir

15
gentlemen-dub

Gentlemen du dub (not) only

15
Nuit-debout-nantes

Rêve général

15
Louise-attaque6

Louise contre-attaque

mars
11
BANlarge

Do you speak Irakien ?

05
editions-etau-fragil

Au cœur de l’Étau

février
19
banlarge

Tafsut Imazighen : la concrétisation d’une lutte identitaire

05
banlarge

Rétrospective au cœur de la bédé

2015
septembre
11
datapulte-goleaks-fragil

GO leaks : le Wikileaks du Grand Ouest

août
21
khe0ps-hacker-fragil

Khe0ps : "La protection des sources sur le web, c’est zéro"

juin
19
web2day-fragil-2015

Médias : les entrepreneurs en mode start-up

mai
07
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les médiathèques tournent la page

avril
12
une

"Sous les pavés, la plage !"

2013
juin
21
chilly-gonzales-cc-fragil

La leçon de piano de Chilly Gonzales